samedi 10 juin 2017

On peut encore étonner la catastrophe

C9IBhxsXsAA1dvR.jpgLe Partageux                 

Le Fil d’actu propose une brève vidéo qui analyse ce que le gouvernement veut faire en matière de droit du travail.

Le gouvernement veut demander à l’Assemblée nationale le droit de transformer le droit du travail par ordonnances et cela sans débat sur le contenu de ses réformes. Il doit pour cela annoncer les thèmes sur lesquels il demande le droit d’agir. Et ces thèmes sont bien plus vastes que ce dont Emmanuel Macron a bien voulu parler pendant la campagne électorale.
Bon, tu regardes ces quatre minutes ICI et tu en tires la seule conclusion qui vaille. Ne pas voter pour un candidat aux législatives qui soutiendra la politique de Macron.
Pas de vote pour les godillots LREM La République en marche.
Pas de vote Les Républicains : ils sont d’accord sur tout et ce ne sont que des questions secondaires ou des ambitions personnelles qui peuvent freiner un instant les ralliements à Macron.
Pas de vote fauxcialiste non plus. Combien d’ânes pas francs du collier ne mettent même pas logo et mention du PS ? Combien se réclament ouvertement de la majorité présidentielle ? D’aucuns proposent même un front républicain pour empêcher l’élection des candidats FI France insoumise ! Ils ont trahi toute idée socialiste pendant cinq ans : offrons-leur un licenciement bien mérité !
Pas de vote FN non plus. On connaît l’attitude des élus du FN au parlement européen : jamais ils n’ont voté contre la moindre saloperie !
Non, les seuls crédibles, ce sont les candidates et candidats de la France insoumise. Donnons-leur la majorité.
Mais, là aussi, attention aux contrefaçons ! On connaît les fausses montres de luxe en plastoc. Eh bien, on a des candidats en toc qui se réclament vaguement de Mélenchon. Pour ne pas te tromper, tu mets dans l’urne un bulletin France insoumise avec un joli et grand Phi à la gauche des noms des candidats et suppléants. À toute règle il y a des exceptions. François Ruffin dans la Somme et Isabelle Attard dans le Calvados sont les deux candidats fiables sans Phi. Leur passé prouve leur bonne foi.

Il n’est pas trop tard. Bottons le cul des puissants ! On peut encore étonner la catastrophe.


Aucun commentaire: