mercredi 1 avril 2020

Pauvres de vous...


HB

Alors messieurs Bill Gates, G. Saros, W. Buffet, Rothschild et Cie, malgré la main mise :
 
• sur les moyens de production,
• sur les ressources mondiales,
• sur la quasi-totalité des moyens de propagande,
et la soumission totale de bien des États -faibles- à vos exigences pour répondre à votre rapacité et insatiabilité pour fric... ; fric qui vous permet de rester les maîtres de ce monde immonde... ; un monde pour qui la fin (le profit) justifie tous les moyens : les guerres, les trafics en tout genre, les affaires mêmes sales... jusqu’aux business « humanitaires » ; malgré tout ça donc vous n’avez pas réussi à vaincre... La résistance des peuples a fini par convaincre... Convaincre des gens de sortir de cette servitude volontaire pour vous voir nus, faibles, impuissants face aux États souverains qui vous tiennent tête et aux citoyen(ne)s éclairé(e)s qui se tiennent debout face à vous.
Pourtant l’un de vos représentants Warren. Buffet -sûr de lui- avait déclaré ceci : « Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner ».
• Voyant les défaites de vos projets criminels se succéder au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique, en Amérique latine et même en Europe,
• Voyant votre domination partout contestée et...
• Sentant la maîtrise du pouvoir vous échapper,
Lâches,
• Vous avez osé le pire en avançant à visage masqué..., vous avez osé la généralisation de la guerre bactériologique à travers ce virus US pour cacher votre défaite idéologique.
• Vous avez déclenché la « troisième guerre mondiale » à des civiles -sans arme- ... à des enfants sans défense que vous obligez au confinement alors qu’ils devraient être protégés et traités avec soin et délicatesse pour en faire des citoyens à part entière.
• Vous préférez continuer à exploiter leurs petites mains, faire des affaires avec leurs organes et les livrer eux aussi à l’exploitation sexuelle des Polanski, Cohn Bendit... et autres crapules qui opèrent en toute impunité !
Pauvres de vous !
Messieurs les Dr Frankenstein, le monstre que vous avez créé finira par vous détruire vous aussi si vous persistez.

Ami(e)s Gilets Jaunes et résistants de France, ces misérables tenaient le monde par la corruption, la répression, la propagande et la propagation de la terreur ; la peur a changé de camp, avançons ensemble, aidons le corps médical honnête à gagner cette bataille, la victoire est à notre portée ! 

Trouvé en forum sur LGS La France a peur.

Olivier Besancenot : « Construire des hélicoptères de guerre, vous pensez vraiment que c’est le moment ? »


Olivier Besancenot

« Contre les « Pousse au Crime » qui obligent les travailleurs à fabriquer en ce moment des hélicoptères de guerre ou des voitures plutôt que des bouteilles à oxygène ou des masques ! Lorsque les ordres nous mettent en danger inutilement, notre devoir le plus sacré est de désobéir ! »

« Salut à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien vous et vos proches dans le cadre de cette crise qui continue.
Je voudrais taper un coup de gueule contre les pousse au crime en tous genres qu’ils viennent du pouvoir ou des plus grandes entreprises et qui exigent des salariés qu’ils aillent travailler coûte que coûte quel que soit le prix à payer même pour leur vie alors que c’est absolument pas nécessaire !
On sait aujourd’hui quel que soit notre point de vue politique, si on croit ce qu’on raconte du fait de l’ampleur du tsunami sanitaire qui nous attend, que les activités devraient être recentrées uniquement quasiment sur la santé et les questions de nutrition et on sait déjà à quel point c’est douloureux de savoir qu'il y en a qui montent au front aujourd’hui au péril de leurs vie. On a des témoignages d’infirmiers, d’infirmières qui craquent, qui sont en pleurs, qui n’en peuvent plus, qui saturent. Il y a des caissons réfrigérés, de morgues de fortunes qui ont été installés dans par exemple dans les hôpitaux du 94.
Dans le commerce, c’est la même chose, on a une caissière d’un supermarché, un carrefour, à Saint Denis, qui est décédée du fait de la maladie, Aïcha et qu’on n’oubliera pas. Et c’est dans cet instant-là, alors qu’on sait que le pic est devant nous, qu’on a un gouvernement qui nous dit : dans le bâtiment, continuez à bosser ! C’est le cas de madame Pénicaud par exemple. C’est vraiment le moment d’aller construire de bâtiments, vous pensez sérieusement ? On a des salariés d’Airbus, des milliers qui travaillent aujourd’hui pour construire des hélicoptères de guerre, vous pensez vraiment que c’est le moment ? J’ai cru comprendre qu’à partir de lundi, on allait réclamer aux ouvriers et aux ouvrières de PSA de travailler pour aller construire des automobiles ? Vous pesez vraiment que c’est le moment ?
Il n’y a plus de masques aujourd’hui, quasiment plus de gants, de gel pour se protéger, pour ceux qui continuent à bosser, vous l’avez-vous même. Il y a dix ans il y avait 1 milliard de masques, il y en a quasiment plus, vous avez été vachement plus réactifs entre 2018 et 2019 pour trouver 20 millions d’euros pour les gaz lacrymogènes et les LBD et réprimer les manifestations ! Et monsieur Castaner aujourd’hui, il ne trouve rien de mieux que de réquisitionner 300 000 masques auprès des postiers pour les donner aux forces de l’ordre, à des salariés qui, comme moi, ou d’autres, vont par exemple au guichet pour que les gens aient simplement de l’argent pour s’en sortir ! Il y a une entreprise aujourd’hui qui fabrique des bouteilles d’oxygène ou qui les fabriquait à Luxfer dans le Puy-de Dôme, et qui peut pas bosser ! Vous attendez quoi pour réquisitionner cette entreprise une bonne fois pour toutes ?!

Alors à toutes et à tous, je vous le dis encore une fois : nos vies valent plus que leurs profits ! Une fois que cette crise sanitaire sera passée on va régler bien des comptes ! »

Révolution Permanente

Climat : le Groenland perd des milliards de tonnes de glace


Claude-Marie Vadrot

Ce phénomène, qui s'amplifie, accroît inexorablement la montée des océans.

Jusqu’au début du XXIe siècle, rares étaient les scientifiques et les 58 000 habitants du Groenland qui se préoccupaient des énormes glaciers recouvrant une grande partie des 2,160 millions de kilomètres carrés de cette île. D’autant plus que la couche de glace qui recouvre ce pays encore liée au Danemark, peut atteindre trois kilomètres de profondeur, avec une épaisseur moyenne de deux kilomètres. Comme s’ils étaient éternels. Mais en 2007, notamment alertés par les photos spatiales de la NASA, les climatologues et les glaciologues ont découvert l’étendue de la fonte en cours.
Leurs premiers calculs effectués en 2007 firent apparaître que les glaciers de l’île avaient en fait déjà perdu près d’une centaine de milliards de tonnes entre 1993 et 2003. Depuis, grâce aux travaux des chercheurs et aux nombreux satellites qui observent en permanence la plus grande île du monde, les spécialistes constatent que le phénomène de fonte s’accélère. Au point qu’au cours de l’été arctique de 2019 le Groenland a perdu environ 600 milliards de tonnes. Un phénomène à la fois imperceptible et sans précédent qui représente, à lui seul, une élévation des mers d’au moins 2,2 millimètres pendant ce seul été. Une fonte qui a trois causes.

Une île glaciale réchauffée

D’abord la surface des glaciers se « salit » et se noircit, absorbant plus facilement la chaleur du soleil ; ensuite la chaleur moyenne de l’île augmente ; et enfin cette fonte estivale de surface alimente des rivières souterraines de plus en plus nombreuses qui érodent la glace jusqu’à la roche et entraînent un glissement progressif d’énormes masses de glace qui rejoignent la mer. À la fin du mois de juillet 2019, le phénomène a battu tous les records : pendant cinq jours la température moyenne s’est maintenue autour de 23°C.
Les spécialistes du GIEC observent avec attention et inquiétude l’évolution accélérée de cet immense glacier témoin, car ils savent que lorsqu’il aura fondu et glissé vers la mer dans son intégralité, l’élévation des océans se situera entre six et sept mètres. D’autant plus que de nombreux autres glaciers terrestres sont en train de disparaître peu à peu. Il y a bien sûr la célèbre Mer de glace et tous les amas glaciaires dans les Alpes, mais aussi ceux de l’Himalaya, de la cordillère des Andes, du Caucase, de l’Antarctique ou des Rocheuses qui alimentent déjà les océans. 

Mais comme tous sont loin, nous les oublions ; comme nous oublions les dangers qu’ils représentent pour des villes immenses et des plaines côtières agricoles.

politis.fr

Microsoft vend sa participation à une entreprise de reconnaissance faciale israélienne


Olivia Solon

M12, la filiale de Microsoft dédiée au capital risque, a investi dans AnyVision dans le cadre d’une série de financements de 74 millions de dollars en juin 2019.

Microsoft a annoncé son projet de se désinvestir de sa participation dans la compagnie israélienne de reconnaissance faciale AnyVision à la suite d’une enquête sur la compagnie par l’ancien procureur général des Etats-Unis, Eric Holder.
M12, la filiale de Microsoft dédiée au capital risque, a investi dans AnyVision dans le cadre d’une série de financements de 74 millions de dollars en juin 2019.
Holder et son équipe du cabinet juridique Covington & Burling ont effectué un audit de AnyVision à partir d’octobre 2019 après que NBC News et d’autres médias, dont Forbes et la publication d’affaires israélienne TheMarker ont rapporté que la start-up de reconnaissance faciale surveillait les Palestiniens dans toute la Cisjordanie.
Dans un résumé de leurs résultats, publié vendredi, Covington & Burling ont déclaré que la technologie est utilisée aux checkpoints des postes frontières entre Israël et la Cisjordanie, mais, ont-il remarqué, « les preuves disponibles ont démontré que la technologie d’AnyVision n’a pas alimenté dans le passé et n’alimente pas actuellement un programme de surveillance de masse en Cisjordanie comme allégué dans les rapports des médias ».
Le cabinet juridique a dit qu’il avait parlé aux employés et à des tiers et qu’il avait examiné les registres comptables et d’autres preuves pour établir ses conclusions. Il a reconnu que l’examen était « limité, de certains points de vue, par des restrictions juridiques sur la diffusion d’informations sensibles ».
NBC News a rapporté en octobre 2019 que la technologie d’AnyVision a alimenté un projet de surveillance militaire classifié pour surveiller les Palestiniens en Cisjordanie. Le projet a eu un tel succès qu’AnyVision a gagné le premier prix de défense d’Israël en 2018 pour sa prévention de « centaines d’attaques terroristes », en utilisant de « larges quantités de données ».
Les militants des droits humains ont argué que le travail d’AnyVision surveillant les Palestiniens de Cisjordanie était incompatible avec ses déclarations publiques sur les standards éthiques pour la technologie de reconnaissance faciale.
« Après une réflexion approfondie, Microsoft et AnyVision ont convenu qu’il est dans le meilleur intéret des deux compagnies que Microsoft se désinvestisse de sa participation à AnyVision », a déclaré Microsoft. « Pour Microsoft, le processus de l’audit a confirmé les problèmes à être un investisseur minoritaire dans une entreprise qui vend de la technologie sensible, puisque de tels investissements ne permettent généralement pas le niveau de supervision ou de contrôle que Microsoft exerce sur l’utilisation de sa propre technologie. »
Microsoft a aussi annoncé un changement global dans sa politique d’investissement, pour mettre fin aux investissements minoritaires dans des entreprises qui vendent des technologies de reconnaissance faciale...

... afin de donner à la compagnie « une capacité de supervision et un contrôle plus grands sur l’utilisation de technologies sensibles », selon une déclaration publiée vendredi.

aurdip.org

J'ai.....


Samih al-Qasim *


J’ai planté un arbre
J’ai méprisé ses fruits
J’ai utilisé son tronc comme bois de chauffage
J’ai fabriqué un luth
Et j’ai joué un air

J’ai cassé le luth
Perdu le fruit
Perdu l’air
J’ai pleuré sur l’arbre


* Poète communiste palestinien Samih al-Qasim (1939-2014)

Si......

BM - 260 -

Citation de Jacques Prévert


Un seul oiseau en cage et la liberté est en deuil.